" Appel de l'Époux Divin à la Réconciliation et à l'Unité "

Pèlerinage international de prière en Terre Sainte
de
La Vraie vie en Dieu
du 14 au 26 mars
à l'occasion du Grand Jubilé de l'An 2000

  Témoignage  de  Vassula
 
Compte-rendu du pèlerinage

 

" Seigneur, donne-nous Ton Royaume,
afin que nous obtenions l'incorruptibilité
et la déité pour avoir la vie éternelle.
Amen. "

C'est par cette prière que Vassula ouvrait, le 15 mars 2000 à Bethléem, le rassemblement-pèlerinage international de la vraie vie en Dieu qui, au début du Carême de l'Année Jubilaire 2000, réunissait en Terre Sainte plus de 450 délégués représentant de nombreuses confessions chrétiennes d'Orient et d'Occident — Anglicans, Baptistes, Catholiques, Luthériens et Orthodoxes Arméniens, Coptes, Grecs, Roumains, Russes et Syriaques —, venus de 50 pays différents, sous le thème : " L'Appel de l'Époux Divin à la Réconciliation et à l'Unité ".

L'allocution d'ouverture de Vassula était précédée de l'impressionnante procession d'entrée solennelle de plus de 60 prêtres, dont plusieurs évêques orthodoxes et catholiques, et deux archevêques, venus spécialement de Rome pour accompagner Vassula durant ce pèlerinage. Ce rassemblement de différentes Eglises est un exemple de réconciliation chrétienne et montre que l'unité n'est pas impossible mais possible, lorsque nous allons vers le Seigneur avec un coeur contrit, ne poursuivant aucun intérêt personnel, mais seulement Ses Intérêts.

  Le point culminant de ce pèlerinage fut la Messe concélébrée avec le Pape Jean Paul II, à Korazim, lieu du Sermon sur la Montagne, où le Seigneur proclama les Béatitudes (cf. Mt 5.3-12), non loin du lieu où Il accomplit également le miracle de la Multiplication des Pains (Mt 14.13-21). Les participants au pèlerinage de la vraie vie en Dieu avaient été inscrits pour participer à la Messe pontificale, et les prêtres étaient munis d'invitations leur permettant de concélébrer avec le Pape Jean Paul II.
C'est ainsi qu'ils eurent la grâce de pouvoir distribuer la Sainte Communion à l'immense foule des pèlerins, là où jadis les Apôtres distribuèrent à la foule les pains miraculeusement multipliés par Jésus.


Avec le Pape Jean Paul II à Korazim - Mont des Béatitudes, 24 mars 2000 - © Photo Araceli Duque

Cette rencontre avec le Pape Jean Paul II est une conjonction d'autant plus remarquable qu'elle n'était pas initialement au programme du rassemblement-pèlerinage de la vraie vie en Dieu. En effet, durant l'Année Jubilaire, — où jamais la Terre Sainte n'aura connu une telle affluence de pèlerins —, un tel pèlerinage de 450 personnes venant d'une cinquantaine de pays et parlant une vingtaine de langues différentes, devait être organisé et réservé longtemps à l'avance et, c'est en avril 1999 qu'ont été fixées les grandes lignes du pèlerinage de la vraie vie en Dieu, alors que le programme de la venue du Pape n'a été annoncé que le 1er mars 2000.

Grâce au travail dévoué et compétent des organisateurs bénévoles de ce rassemblement-pèlerinage de la vraie vie en Dieu, les 450 participants ont tous pu trouver place dans le même hôtel, d'abord à Bethléem, puis à Nazareth, enfin à Tibériade, ce qui était indispensable pour qu'ils puissent faire connaissance les uns avec les autres.

Dès l'arrivée, chacun reçut un chapelet en bois d'olivier. Une chapelle était aménagée dans l'hôtel, où les pèlerins pouvaient se recueillir en tout temps. Le chapelet y était prié tous les soirs en cinq langues: Après le chapelet, les pèlerins pouvaient prier devant le Saint Sacrement.

Le pèlerinage fut l'occasion de se confesser, en particulier durant l'heure sainte à Gethsémani, où les prêtres de toutes langues, tant Orthodoxes que Catholiques, se mirent à la disposition des pèlerins.

Chaque jour, une liturgie eucharistique était concélébrée dans une des églises visitées au cours du pèlerinage, permettant aux pèlerins de recevoir la Sainte Communion, soit la Messe Catholique romaine, soit l'Office des Dons Présanctifiés que célèbre l'Eglise Orthodoxe en temps de Carême ; cette liturgie célébrée par l'Eglise Orthodoxe est encore un signe d'unité : elle a été instituée par le pape romain St Grégoire le Grand. Nous ne pouvons que rendre grâce pour l'invitation qui nous a été faite au Saint Sépulcre, en l’église Saint Jacques, par le Patriarche Grec-Orthodoxe.

Le pèlerinage fut l'occasion, les 19 et 20 mars 2000 à Bethléem, d'un symposium de deux jours où se sont exprimés Vassula et les différents orateurs invités, soit une quinzaine d'allocutions en différentes langues : anglais, espagnol, français, italien et portugais, avec traduction simultanée disponible par écouteurs pour chacun des 450 participants, en allemand, anglais, arabe, espagnol, français, grec, japonais et portugais. Après chacune des deux journées du symposium, la messe fut concélébrée dans la grande salle de l'hôtel.

Parmi les orateurs invités, se sont notamment exprimés :

Au dernier moment, pour raison de santé, deux des orateurs invités ont dû annuler leur pèlerinage ; ils étaient néanmoins bien présents par leur témoignage qu'ils ont fait parvenir et qui a pu être proclamé conformément au programme du symposium, à savoir :

Lors du symposium, Vassula a, pour sa part, donné notamment trois témoignages :

Durant leur pèlerinage du 14 au 26 mars 2000, les participants ont pu visiter les principaux lieux saints sur les pas des Patriarches et de Jésus, notamment : Jéricho (Jos 6), Qûmran, la Mer Morte, Béthel (Gn 28.19), Silo (Jos 18.1), Naplouse (Sichem), la ville des Patriarches Abraham et Jacob (1 R 12) ; le Tombeau de David, au Mont Sion, à Jérusalem ; le sanctuaire de la Stella Maris, grotte d'Élie, sur le Mont Carmel (1 R 42-44) ; Messe concélébrée en l'Église paroissiale des Carmélites, à Haïfa ; Harmaguédôn, près du Mont Carmel, lieu de la défaite du roi Josias (2 R 23.29 ; Ap 16.16) ; l'église Ste. Anne, à Jérusalem, lieu de naissance de la Vierge Marie ; Messe concélébrée en la Basilique de l'Annonciation, à Nazareth, lieu de la visite de l'ange et du fiat de Marie, lieu du miracle de l'Incarnation où le Verbe s'est fait chair (Lc 1.26-38) ; l'église de la Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth (Lc 1.39), et le lieu de la Nativité de St Jean Baptiste, à Aïn Karem ; Messe concélébrée en la Basilique Ste. Catherine, à Bethléem ; la Basilique de la Nativité, à Bethléem (Lc 2.4-7), où naquit Jésus, et où les Bergers (Lc 2.8-19) puis les Mages d'Orient (Mt 2.1-12) vinrent L'adorer ; Bethléem où furent massacrés les Saints Innocents (Mt 2.16) ; le Jourdain, dans lequel Jésus fut baptisé (Mt 3.6-17), et où les pèlerins ont pu renouveler leurs promesses de baptême ; le monastère Orthodoxe de St Gérasime, sur la Montagne de la Tentation de Jésus (Mt 4.1-11), près de Jéricho ; Messe concélébrée sur la Montagne de la Tentation ; la Piscine de Béthesda, où Jésus guérit le Paralytique (Jn 5.2-18), à Jérusalem ; traversée de la Mer de Galilée en bateau, où Jésus marcha sur les eaux (Mt 14.25) ;   Icône de la nativité du Christ
  Messe concélébrée avec le Pape Jean Paul II, à Korazim, sur le Mont des Béatitudes (Mt 5.3-12), au-dessus de Tabgha, lieu de la première multiplication des pains (Mt 14.13-21), au bord de la mer de Galilée ; le sanctuaire du Pater Noster, sur le Mont-des-Oliviers, là où Jésus priait et où Il enseigna à Ses disciples la prière du Notre Père (Mt 6.9-13) ; le Puits de Jacob, à Naplouse, où Jésus rencontra la Samaritaine (Jn 4.5-42) ; Liturgie des Dons Présanctifiés en l'Eglise Orthodoxe du Mont Thabor, lieu de la Transfiguration de Jésus (Mt 17.1-8 ; Lc 9.28-36) ; le tombeau d'où ressuscita Lazare, à Béthanie (Jn 12.1) ; le Mont des Oliviers, d'où Jésus entra à Jérusalem sur un ânon (Mt 21.1s) ; le sanctuaire du Dominus Flevit, où Jésus pleura sur Jérusalem (Lc 19.41) ; la Grotte de la Trahison de Judas, près du Jardin des Oliviers ; le Cénacle, où Jésus institua l'Eucharistie lors du Dernier Repas (Mc 14.14-15), où il apparut aux Apôtres après Sa Résurrection, et où eut lieu la Pentecôte (Ac 1.13) ; Heure Sainte — durant laquelle les pèlerins pouvaient se confesser — en l'église de Toutes-les-Nations, à Gethsémani, où Jésus pria avant d'être arrêté ; l'église de St Pierre Gallicante, là où Pierre renia trois fois Jésus avant d'entendre le chant du coq (Mt 26.57-75 ; Mc 14.53-72 ; Jn 18.15-27), où Jésus fut détenu dans une citerne jusqu'au matin, et où Il fut jugé (Mt 27.1 ; Mc 15.1) avant d'être remis à Pilate ; le Couvent de la Flagellation et du Couronnement d'épines (Mt 27.27-30 ; Mc 15.15 ; Jn 19.1), le sanctuaire du Ecce Homo, où Jésus fut présenté à la foule par Ponce Pilate (Jn 19.5), la Via Dolorosa, chemin où Jésus porta Sa Croix jusqu'au Golgotha (Jn 19.17), le Golgotha, où Jésus fut crucifié (Mt 27.35-56 ; Jn 19.18-42) ;
Liturgie des Dons Présanctifiés en l'Eglise Orthodoxe du Saint Sépulcre, lieu de l'ensevelissement (Mt 27.57-61 ; Jn 19.38-42), puis de la Résurrection de Jésus-Christ (Mt 28.6 ; Lc 24.5) ; Messe concélébrée à l'église de la Primauté de Pierre (Jn 21.1-17), au bord de la Mer de Galilée ; le sommet du Mont des Oliviers, lieu de l'Ascension du Christ (Lc 24.50) ; Sébastia, l'ancienne ville Romaine où prêchèrent St Pierre et St Jean ; l'église Orthodoxe de Ste Marie-Madeleine, avec ses magnifiques dômes dorés en forme d'oignons, au Mont-des-Oliviers ; Messe concélébrée en l'Église de l'Abbaye de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu ; l'église Orthodoxe du Tombeau de Marie d'où, selon la tradition, eut lieu l'Assomption de la Vierge Marie, Très Sainte Mère de Dieu.  

Le 22 mars 200, une nouvelle rencontre internationale avait lieu pour permettre aux différentes délégations de présenter les activités de La Vraie vie en Dieu et sa progression dans leur pays. A été mentionné tout particulièrement la création des maisons Beth Miriam, dans la mouvance de La Vraie Vie en Dieu. Ces maisons ont vocation de fournir des repas aux pauvres et de procurer un espace de prière. Trois maisons sont déjà en fonctionnement : deux au Venezuela et une au Bangladesh, et des projets sont en cours de réalisatione en Colombie, en Equateur, au Pérou et à Atlanta, aux Etats-Unis.

Le 25 mars 2000 à 17h30, en clôture de ce pèlerinage jubilaire de la Vraie Vie en Dieu en Terre Sainte, Vassula prononçait son allocution d'envoi "Empoignez la faucille et moissonnez vigoureusement une récolte que vous-mêmes n'aviez jamais préparée", avec, comme pour toutes les autres allocutions du pèlerinage, traduction simultanée disponible par écouteurs pour les 450 participants, en allemand, arabe, espagnol, français, grec, japonais et portugais.

Le 26 mars 2000, les différentes délégations de la vraie vie en Dieu quittaient la Terre Sainte au même moment que le Pape Jean-Paul II, pour regagner leurs différents pays, régénérés et fortifiés par les nombreuses grâces reçues tout au long de ce pèlerinage du Grand Jubilé de l'Année Sainte 2000, répondant ainsi à l'appel de l'Époux Divin à la Réconciliation et à l'Unité, pour Sa plus grande Gloire, Lui qui est Père, Fils et Saint Esprit depuis le commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen.

Association La Vraie Vie en Dieu, 01.04.2000

Itinéraire du pèlerinage

 RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE

 
Mise en page : 01-04-2000 20:30
Association La Vraie Vie en Dieu - Suisse
tlig-ch@tlig.org