Extrait de l'oeuvre de Vassula " La vraie vie en Dieu",
© Copyright Vassula Rydén
Distribution : Editions du Parvis, CH-1648 Hauteville / Suisse

cahier précédent
← ←  table d'ensemble
Mise en page :     97.12.14 18:30
Association La Vraie Vie en Dieu
tlig-ch@tlig.org
cahier suivant

 

 

CAHIER 54

 

 

15 septembre 1991

 

- Appuie-toi sur Moi. Bénie de Mon Ame, Je te donne Ma Paix. Ecris : O Jérusalem ! 1 Tourne tes yeux à l'est et à l'ouest, tourne tes yeux au nord et au sud et Je Suis là ! Je te dis en vérité que Mon Esprit une fois de plus sera déversé sur toi et Mon Image sera répandue d'un bout à l'autre de la face du monde. Ce que J'ai projeté arrivera et ce que Je t'ai dit va s'accomplir. Viens près de Moi et écoute attentivement : Je viens aujourd'hui jusqu'au seuil de ta porte, portant la bannière de la Paix. Je viens te sauver, Jérusalem. Il y est écrit : Fidèle et Véridique (Ap 19.11), Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Ap 19.16).

Entendrai-Je maintenant de toi, Jérusalem : " Mon Roi, c'est Toi que je dois adorer ", ou vas-tu continuer à ignorer Celui Qui t'offre Sa Paix maintenant ?... Vas-tu reconnaître, en ces derniers jours avant le Jour de Rétribution, Mon Saint Esprit qui est descendu d'en-Haut dans toute Sa Gloire pour tenir maison avec toi ?

Durant ta vie entière, génération, tu t'es moquée de Ma Loi et tu t'en es détournée, te rebellant. Vas-tu enfin te mettre à te préparer pour Me rencontrer, Moi ton Dieu ? Je M'apprête à traverser bientôt ta Cité 2 ! et ce sera plus tôt que tu le penses ! Ce seront Mes derniers avertissements ; Je te dis solennellement :

 

réveille-toi de ton profond sommeil !
tu te diriges vers ta ruine ;
secoue la poussière qui te couvre
et ressuscite des morts ;
La Fin des Temps
 3
est plus proche que tu le penses.

 

(Phase 1 :)

 

Bientôt, très bientôt, J'ouvrirai soudainement Mon Sanctuaire dans le Ciel et là, de tes yeux dévoilés, tu percevras comme une révélation secrète : des myriades d'Anges, de Trônes, de Dominations, de Principautés, de Puissances, tous prosternés autour de

l'Arche de l'Alliance.

Puis, un Souffle effleurera ton visage, et les Puissances du Ciel trembleront, les éclairs de la foudre seront suivis du fracas du tonnerre. " Soudainement viendra sur toi un temps de grande détresse, sans précédent depuis le jour où les nations ont connu l'existence " (Dn 12.1) ; car Je vais permettre à ton âme de percevoir tous les événements de ton existence : Je les dévoilerai l'un après l'autre. A la grande consternation de ton âme, tu réaliseras combien tes péchés ont fait couler de sang innocent d'âmes-victimes. Alors, Je ferai voir et prendre conscience à ton âme combien tu n'as jamais suivi Ma Loi. Comme un parchemin qui se déroule, J'ouvrirai l'Arche de l'Alliance et Je te rendrai consciente de ton irrespect envers la Loi.

 

(Phase 2 :)

 

Si tu es encore en vie et debout sur tes pieds, les yeux de ton âme verront une Lumière éblouissante, comme les miroitements d'innombrables pierres précieuses, comme les feux de diamants cristallins, une Lumière si pure et si éclatante que, bien qu'en silence des myriades d'anges soient présents alentour, tu ne les verras pas complètement parce que cette Lumière les dissimulera comme une poussière d'or ; ton âme ne percevra que leurs silhouettes mais pas leurs visages. Alors, au milieu de cette éblouissante Lumière, ton âme verra ce que dans cette fraction de seconde elle a vu jadis, à ce moment précis de ta création...

 

ils verront :
Celui Qui le premier vous a tenus dans Ses Mains,
les Yeux qui les premiers vous ont vus ;

ils verront :
les Mains de Celui Qui vous a formés et vous a bénis...

ils verront :
le Plus Tendre Père, votre Créateur,
tout revêtu d'une redoutable splendeur,
le Premier et le Dernier,
Celui Qui est, Qui était et Qui doit venir,
le Tout-Puissant, l'Alpha et l'Oméga :

Le Souverain.

 

Abasourdie en prenant conscience, tes yeux seront paralysés de crainte en voyant les Miens qui seront comme deux Flammes de Feu Heart  (Ap 19.12). Alors, ton coeur reverra ses péchés et sera saisi de remords. Dans une grande détresse et une grande agonie, tu souffriras de ton irrespect de la Loi, réalisant combien tu profanais constamment Mon Saint Nom et comme tu Me rejetais Moi ton Père... Frappée de panique, tu trembleras et tu frémiras lorsque tu te verras toi-même comme un cadavre en putréfaction, dévoré par les vers et par les vautours.

 

(Phase 3 :)

 

Et si tes jambes te soutiennent encore, Je te montrerai ce que ton âme, Mon Temple et Ma Demeure, nourrissait durant toutes les années de ta vie. A ton grand effroi, tu verras qu'au lieu de Mon Sacrifice Perpétuel, tu chérissais la Vipère et que tu avais érigé cette Désastreuse Abomination dont a parlé le prophète Daniel (Mt 24.15) dans le domaine le plus profond de ton âme : le Blasphème, le Blasphème, qui coupe tous les liens célestes qui t'attachent à Moi ton Dieu et crée un gouffre entre toi et Moi ton Dieu.

Lorsque viendra ce Jour, les écailles de tes yeux tomberont afin que tu perçoives combien tu es nue et comme en toi, tu es un pays de sécheresse... Malheureuse créature, ta rébellion et ton déni de la Très-Sainte Trinité ont fait de toi un renégat et un persécuteur de Ma Parole.

Alors, tes lamentations et tes gémissements ne seront entendus que de toi seule. Je te le dis : tu te lamenteras et tu pleureras, mais tes lamentations ne seront entendues que de tes propres oreilles. Je ne peux que juger comme il M'a été dit de juger et Mon jugement sera juste. Comme il en fut au temps de Noé, ainsi en sera-t-il lorsque J'ouvrirai les Cieux et que Je vous montrerai l'Arche de l'Alliance. " Car en ces jours avant le Déluge, les gens mangeaient, buvaient, prenaient femmes, prenaient maris, jusqu'au jour où Noé est monté dans l'arche, et ils ne soupçonnaient rien jusqu'à ce que le Déluge vienne tout balayer ; ainsi en sera-t-il également en ce Jour " (Mt 24.38-39).

Et Je vous le dis, si ce temps n'avait pas été abrégé par l'intercession de votre Sainte Mère, des saints martyrs et des mares de sang répandu sur la terre, depuis Abel le Saint jusqu'au sang de tous Mes prophètes, aucun d'entre-vous n'y survivrait !

Moi votre Dieu, J'envoie ange après ange annoncer que Mon Temps de Miséricorde arrive à sa fin, et que le Temps de Mon Règne sur terre est à portée de main. Je vous envoie Mes anges témoigner de Mon Amour " à tout ce qui vit sur terre, à chaque nation, à chaque race, à chaque langue et à chaque tribu " (Ap 14.6). Je vous les envoie comme apôtres des derniers temps pour annoncer que " le Royaume du monde deviendra comme Mon Royaume d'en-Haut et que Mon Esprit régnera pour toujours et à jamais " (Ap 11.15) parmi vous.

Dans ce désert, Je vous envoie Mes serviteurs les prophètes crier que vous devriez :

 

" Me craindre et Me louer
parce que le Temps est venu pour Moi
de siéger en jugement ! "

(Ap 14.7).

Mon Royaume viendra soudainement sur vous, c'est pourquoi vous devez avoir constance et foi jusqu'à la fin.

Mon enfant,

prie pour le pécheur
qui est inconscient de son délabrement ;

prie pour demander au Père de pardonner
les crimes que le monde commet sans cesse ;

prie pour la conversion des âmes ;

prie pour la Paix.

 

 

19 septembre 1991

 

- Mon Seigneur, Tu es ma Coupe et mon âme se réjouit en Toi. Ta grande Tendresse me soutient dans cette traversée du désert, mon côté à Ton Côté, ma main dans Ta Main.

" C'est pour Toi que j'essuie des insultes
qui me couvrent de honte
et font de moi un étranger pour mes frères,
un inconnu pour les fils de ma patrie ;
mais le zèle pour Ta Maison me dévore ! "

(Ps 69.8-10)

- Vassula, laisse-Moi murmurer Mes Paroles à ton oreille pour que tu puisses Me glorifier. N'écoute pas, Mon agneau, ce que dit le monde, parce qu'il n'en vient rien de bon ; écoute-Moi, Moi qui suis ton Père, et en écoutant attentivement, tu mèneras à bonne fin l'oeuvre que Je t'ai confiée. Compte sur Moi, Mon enfant, et viens Me demander conseil, viens à Moi pour être consolée. Viens à Moi lorsque la fièvre de ce monde s'élève contre toi et te brûle, viens vite à Moi ton Abba et Je guérirai tes cloques. Je suis Celui Qui t'aime le plus tendrement et Je prendrai toujours soin de toi pour te ramener à la santé. Je panserai toujours les plaies que t'inflige le monde pour l'amour de Mon Saint Nom et pour avoir témoigné de Mon Amour. Souviens-toi : du haut du Ciel, Je Suis veille sur toi et prend soin de tous tes problèmes : rappelle-toi aussi que tout ce que tu fais n'est pas pour tes intérêts ni pour ta gloire mais pour les Intérêts et la Gloire de Celui Qui t'a envoyée. Que Mon Esprit de Vérité brille sur toi afin qu'à ton tour, tu reflètes Mon Image, rappelant au monde Mon Vrai Visage, puisque le monde semble avoir oublié Ma Vraie Image. Dans peu de temps, vous apprendrez tous comment vivre une Vraie Vie en Dieu et comment être avec Moi comme la Sainte Trinité est Une et la même, parce que tous Trois Nous sommes d'accord.

Mes petits enfants, Je ne serai pas long ; Je suis déjà sur le Chemin de Mon Retour. Je vous le dis avant que cela arrive, afin que lorsque cela arrivera, vous croyiez que cette Voix que vous avez entendue durant toutes ces années venait de Moi. Je vous dis cela afin que vous vous réjouissiez, parce que Moi aussi, Je Me réjouis de ce Jour où la tête de Satan sera écrasée par le talon de Ma Mère.

Ecoutez-Moi : Je déverserai Mon Esprit sur cette génération mauvaise pour attirer les coeurs et ramener chacun à la complète Vérité, à vivre

une Vie Parfaite en Moi votre Dieu.

Mais soyez braves, parce qu'il y aura encore un Feu avant Mon Jour ; cependant, n'ayez pas peur et ne soyez pas tristes, parce que sans ce Feu, la face du monde ne peut pas changer... et lorsqu'Il viendra, Il montrera au monde combien il était dans l'erreur. Il montrera son impiété, son rationalisme, son matérialisme, son égoïsme, son orgueil, sa cupidité et sa méchanceté, bref, tous ces vices qu'adore le monde.

Nul ne peut dire que Je n'ai pas dévoilé le début de Mes Plans. Nul ne peut dire que Je vous ai caché Mes Plans.

Je suis la Vérité

et la Vérité ouvrira toujours Son Coeur et vous exposera toujours Ses Plans fervents tels qu'ils sont... La Vérité vous donnera toujours le Choix de faire vos preuves auprès d'Elle. Si Je ne vous avais pas parlé, si Je ne vous avais pas ouvert les Cieux maintenant, vous seriez excusés ; mais Je vous ai appelés jour et nuit, sans cesse. Je vous ai envoyé Mes anges pour vous parler. Du néant, J'ai élevé des âmes misérables et Je les ai formées en fervents disciples pour aller frapper à vos portes et vous répéter les Paroles que Moi-même Je leur ai données. Non, ils ne parlaient pas d'eux-mêmes, mais ils ne faisaient que répéter la Connaissance dont Moi-même Je les avais instruits. Ils sont venus à vous, dans leur pauvreté et pieds-nus, pour vous parler des choses qui sont à venir, n'ajoutant ni ne retranchant quoi que ce soit de ce que Je leur avais donné. Tout ce qu'ils ont dit était pris de la Sagesse Elle-même. Maintenant, Je vous dis solennellement que lorsque viendra ce Jour de Purification, beaucoup seront affligés au point d'en mourir pour n'avoir pas permis à Mon Saint Esprit de Vérité d'entrer dans leur maison 4, mais avoir accueilli à Sa place la Vipère, l'Abomination de la désolation, et avoir partagé leur repas côte à côte avec Mon ennemi. Ils ont accueilli dans leur maison celui qui singe le Très-Haut ; ils ont adoré le Trompeur, qui leur a appris à se méprendre sur Mon Saint Esprit :

Mon Saint Esprit, le Donneur de Vie,
la Puissance Intérieure de leur âme
,

Celui Qui, en eux, a insufflé une âme active et a inspiré un esprit vivant. Je vous dis solennellement : Mon Feu va descendre en ce monde plus vite que vous vous y attendez, afin que ceux qui n'ont pas la vue de leurs péchés puissent voir soudainement leurs fautes. Il est en Mon Pouvoir de faire avancer ce jour et il est encore en Mon Pouvoir d'abréger cette Heure, car cette Heure apportera tant de détresse que beaucoup maudiront l'heure de leur naissance. Ils voudront que les vallées s'ouvrent pour les engloutir, que les montagnes tombent sur eux et les recouvrent, que les vautours les anéantissent promptement. Ils voudront se mettre en pièces. Mais nul n'échappera à cette Heure.

Ceux qui M'aiment vraiment souffriront seulement de n'avoir pas fait plus pour Moi. Eux aussi seront purifiés ; mais malheur à ceux qui Me rejetaient et refusaient de Me reconnaître ; ils ont déjà leur juge : la Vérité qui leur était donnée sera leur juge en ce Jour.

Maintes fois par Mes porte-parole vous M'avez entendu dire que

le Jour du Seigneur est à portée de main "

et que Mon Retour est imminent. Si vous M'aimiez, vous seriez heureux d'apprendre que Mon Saint Esprit viendra sur vous dans toute sa force et dans toute sa gloire. Si vous M'aimiez, vous continueriez à prier pour la conversion de tous Mes enfants qui sont inconscients et vivent toujours sous le pouvoir de Satan. Si quiconque M'aimait comme Je vous aime tous, il M'écouterait et resterait fidèle jusqu'à la fin de son ministère.

Mes petits enfants, si vous M'aimiez, vous accompliriez des oeuvres même plus grandes que celles que J'accomplissais lorsque J'étais sur terre ; mais nul n'a encore accompli quoi que ce soit de plus grand à cause de la foi tellement faible que vous avez en Moi et de l'amour plus médiocre que jamais que vous avez les uns pour les autres. Nul ne M'a encore aimé autant que Je vous aime. Mais au Jour de la Purification, vous comprendrez combien peu vous avez fait, parce qu'en vous, Je vous montrerai Ma Sainte Face.

Tu entends ces pas ? ce sont les Miens. Tu entends déjà le bruit de Mon Souffle ? c'est le doux bruit de Mon Saint Esprit soufflant à travers votre désert et votre aridité. Tu as senti un Souffle effleurer ton visage ? n'aie pas peur : comme les ailes de la Colombe, Mon Saint Esprit t'a touché légèrement en voletant au-dessus de toi.

Oh ! venez ! venez à Moi et, comme Moïse a dressé le serpent dans le désert, Moi aussi J'élèverai votre âme à Moi et vous raviverai ! Comme Je fus élevé au Ciel, vous aussi, vous serez élevés à Moi pour être nourris à Mon Sein. Oh ! venez à Moi ! ayez encore soif, ayez soif de Mes Puits Eternels, ayez soif d'être avec Moi votre Dieu ! Sans hésitation, Je vous offrirai à boire et en vous, Je changerai Mon Eau en une source jaillissante jusqu'à la vie éternelle, car de Mon Sein jaillissent des fontaines d'eau vive, une Source inépuisable. Oh ! venez à Moi ! ayez encore faim de Mon Pain et vous ne mourrez pas ! Aujourd'hui, comme hier, Je Me tiens debout et Je crie : " quiconque, s'il a soif, qu'il vienne à Moi ! qu'il vienne et qu'il boive, l'homme qui croit en Moi ! " (Jn 7.37). Ma tolérance est grande et bien que Je sache que vous êtes pécheurs et que vous avez pollué la terre de sang innocent 5, si vous venez à Moi repentants, Je pardonnerai votre faute et votre crime. Je suis un Abîme de Grâce. Ne soyez pas effrayés... n'ayez pas peur de Moi ; craignez plutôt l'Heure, si elle vous trouve inconscients et endormis.

 

C'est la Voix de votre Père ;
C'est la Voix de la Sublime Source de l'Amour ;
C'est la Voix de Celui Qui a dit un jour :

" Que la lumière soit ! "

et la lumière fut.

 

Venez à Moi et Je vous donnerai Mon Esprit sans réserve. Ne soyez pas comme les soldats qui, au pied de Ma Croix, ont partagé Mes vêtements et se les sont tirés au sort ! Venez à Moi avec l'esprit de Jean, venez à Moi par amour. Venez à Moi pour Me consoler et pour être avec Moi.

L'Heure approche où le monde ne se trouvera plus que dans la détresse et l'obscurité, dans la noirceur de l'angoisse et ne verra plus rien que la nuit. Abasourdis, ils feront appel à Moi, mais Je ne répondrai pas ; Je n'écouterai pas leurs cris. Frénétiquement, ils blasphémeront Ma Révélation, la Sagesse et la Vérité. Le monde entier sera submergé par la détresse à la vue de

L'Arche de l'Alliance,
Ma Loi.

Beaucoup tomberont et seront brisés, ébranlés et secoués à cause de leur esprit d'anarchie.

Lorsque les cieux s'ouvriront comme un rideau déchiré en deux, leur montrant comment ils ont rejeté Ma Gloire 6 pour une imitation sans valeur, comme des étoiles qui tombent du ciel, ils tomberont, réalisant alors combien la Folie les avait égarés ; combien essayer de grimper jusqu'au sommet pour rivaliser avec Moi n'était que folie !

Lorsque viendra ce Jour, Je montrerai au monde combien il était mauvais, comment il s'était lié d'amitié avec le Rebelle et avait dialogué avec lui plutôt qu'avec le Très-Saint.

L'heure est venue où constance et foi, prières et sacrifices, sont vitaux, ils sont devenus une URGENCE !

Mes petits enfants, vous qui maintenant êtes tristes, bientôt vous vous réjouirez.

Viens, prions :

 

Père Tout-Miséricordieux,
élève-moi jusqu'à Ton Sein ;
permets-moi de boire
aux Torrents Jaillissants de la Vie Eternelle,
et ainsi je saurai que je jouis de Ta Faveur ;
oh ! viens me sauver avant que l'Heure vienne sur moi ;
guéris-moi car j'ai péché contre Toi ;

Père,
Tes Lèvres sont humides de Grâce,
Ton Coeur est une ardente Fournaise d'Amour,
Tes Yeux sont Deux Flammes d'un Feu consumant ;

O Père,
Ta Beauté est la Perfection-même,
Ta Majesté et Ta Splendeur
laissent éblouis même les plus lumineux des anges.
Riche en Vertu et en Grâce,
ne me cache pas Ta Sainte Face.
Lorsque viendra l'Heure ;
viens me oindre de l'huile d'amour ;
Dieu, entends ma prière,
écoute ma voix suppliante !
Je dois accomplir les voeux que je T'ai faits ;

Père Eternel,
quoique le courant s'oppose à moi,
j'ai confiance,
je crois,
je sais
que Ton Bras sera là
pour me tirer et me sortir de ce courant.
Oh ! comme il me tarde
de contempler Ton Sanctuaire
et de voir Ta Gloire
dans l'Arche de l'Alliance !
oh ! comme mon âme languit de contempler
le Cavalier des Cieux
qui porte le Nom :
Fidèle et Véridique,
Celui Qui balaiera l'iniquité du monde,
Celui Qui est Juste.
Oh ! viens me couvrir de Ton Manteau,
puisque Ton Amour est connu pour sa générosité.

O Père ! ne m'écarte pas
comme je le mérite à cause de mes péchés,
mais aide-moi,
procure-moi mon Pain Quotidien
et garde-moi en lieu sûr,
loin des crocs de la Vipère.
Fais de moi l'héritière (l'héritier) de Ta Maison.
Fais de moi Ton enfant de Lumière.
Fais de moi une parfaite copie
du Suprême Martyr,
pour Te glorifier pour toujours et à jamais.

Amen.

 

(Après que j'ai lu à Dieu la prière qu'Il m'a dictée, Il fut très touché et avec de l'émotion dans Sa Voix, Il m'a dit ce qui suit :)

- Les cieux t'appartiennent, Mon enfant. Vis pour Moi, respire pour Moi, place-Moi en Premier, aime-Moi, Mon enfant, et tout ce que J'ai est à toi. Par ton amour et ta fidélité, Ma Maison sera aussi ta maison. Compte sur Moi ton Abba. Viens plus près de Moi et prends place dans Mon Sacré Coeur.

 

 

23 septembre 1991

 

- Tout au long du jour, j'ai soupiré pour Toi mon Yahvé à moi ; Ton Amour que Tu m'as montré, je ne peux pas l'oublier, jamais. De ta gentillesse, mon Yahvé, je me souviendrai tant que je vivrai. Je languis d'amour pour Toi mon Yahvé, jour après jour, et je ne veux pas m'associer plus longtemps à ce monde qui Te blesse, et savoir que je suis une des premières à Te blesser... Mon âme veut proclamer au monde toutes Tes merveilles, et mes pieds veulent courir en haut des collines pour crier au monde :

" ton Créateur est ton Epoux !
Son Nom : Yahvé Sabaoth ;

oui, comme une épouse abandonnée,
dont l'esprit est affligé,
Yahvé te rappelle ;

un homme répudie-t-il la femme
de sa jeunesse ? dit ton Dieu "

(Is 54.5-6).

Cependant, j'ai peur, ô mon Yahvé, mon Abba à moi. Mon âme languit et aspire à Ta Maison et tout ce dont j'ai envie désormais, c'est d'être avec Toi ; aussi ne me demande pas pourquoi mon esprit est abattu puisque mes soupirs ne sont pas un secret pour Toi, et que tout ce pour quoi je soupire est connu de Toi. Mon âme t'attend, mon Yahvé, viens m'envahir, viens me consumer.

- Vassula... ne te cache pas, Mon enfant... 7 fille d'Egypte, Je t'ai désignée comme Mon essayeur pour beaucoup de nations et tu M'es très précieuse. Ne Me comprends pas mal : Je n'ai pas besoin de toi, pas plus que tu n'es indispensable à cette oeuvre ; mais t'avoir choisie, toi, un néant, Me glorifie et te purifie. Et puis, tout ce que Je possède, Je veux le partager avec toi. N'aie pas peur ; lorsque tu proclameras Mes Messages, Mon Saint Esprit t'emplira de Mes Paroles et tu proclameras hardiment Ma Parole.

Aussi, va maintenant à ceux vers qui Je t'envoie. Je ne t'abandonnerai pas, ni ne te laisserai inhabitée. Mon Saint Esprit est ton Guide et ton Conseiller, Je ne fais que commencer à récolter Ma Moisson... moissonne avec Moi... ce n'est pas toi qui as semé cette Moisson. C'est Moi qui, en toi, ai fait toutes les semailles et maintenant, Je les veux partout. Maintenant que la Récolte est prête, tout ce que Je demande de toi est de la moissonner avec Moi, Ma fille. Offre ton assistance comme un sacrifice. Je ne te demande pas beaucoup...

... que vois-tu, Ma fille ?

- La Sainte Face de Ton Fils, ravagée par la souffrance ; Son Visage est comme sur le Saint Suaire.

- N'est-ce pas une raison suffisante pour aller de l'avant et pour sacrifier un petit peu de ton temps et de ton énergie ? Regarde encore, Ma fille... que vois-tu maintenant, Vassula ?

- Je vois quelque chose comme un doux nuage rouge remplissant le ciel, planant au-dessus de nous et se déplaçant maintenant comme de la brume et emplissant de plus en plus le ciel ; il se déplace doucement mais progressivement.

- Ecris : " comme l'aurore, il se déploie à travers les montagnes une vaste et puissante armée, telle qu'il n'en a jamais été vue auparavant, telle qu'il n'y en aura jamais plus jusqu'aux âges les plus lointains " (Joël 2.2). Oui, cela est proche...

...Et maintenant, que vois-tu, Vassula ?

- Des torches humaines vivantes.

- Regarde attentivement ces âmes, ces âmes que J'ai créées... Celles-ci n'atteindront jamais la Chambre que J'avais préparée pour elles ; ces âmes sont sous le pouvoir de Satan et elles ne partageront ni Mon Royaume ni Ma Gloire ; elles se dirigent vers leur damnation... Dis-Moi, y a-t-il une âme que J'aie privé de Mon Amour, de Ma Gloire et de Mon Royaume ?

- Non, Seigneur.

- Mais elles ont choisi de ne pas M'aimer et ont volontairement suivi Satan ; elles ont coupé, de leur propre et libre volonté, les liens de notre union.
Et maintenant, regarde encore, Vassula ; que vois-tu ?

- O Seigneur, une Femme, assise sur un rocher blanc ; je La vois de dos ; Elle porte une longue robe noire et Sa Tête est aussi couverte d'un long foulard noir ; Elle semble en proie à une grande détresse, et Elle est pliée de douleur. Je me vois moi-même L'approcher ; Elle lève Son Visage et je commence à pleurer aussi avec Elle ; c'est la Mère de Jésus, notre Mère ; Son Visage est très pâle et rempli de larmes ; lorsqu'Elle me voit, Elle étend Sa main gauche et la presse sur mon bras.

- Je suis la Femme des Douleurs, familière de la misère ; Je suis Celle qui pour vous rétablira : l'Espérance.

Je suis Celle qui, de Mon talon, écrasera et piétinera la tête du serpent ; Mes Yeux pleurent sans cesse en ces jours sans soulagement ; Mes Yeux sont devenus douloureux auprès de tous Mes enfants.

Vassula, Ma fille, ne ferme pas ton oreille à Dieu, ne ferme pas ton oreille à Ma requête ; tu M'as entendue pleurer ; J'ai défendu ta cause et Je le ferai toujours. Lorsque le Seigneur t'attache à Lui, c'est par Amour, pour vider Son Coeur dans ton coeur. Aujourd'hui 8 à ton tour, Sa Coupe te sera passée ; ne refuse pas de boire ; hésitante, tu ne dois pas l'être. Vos rues sont polluées de sang innocent et Nos Coeurs sont malades ; c'est la raison de Mes Larmes ; c'est la raison pour laquelle le Seigneur partagera Sa Coupe avec toi.

La trahison fait obstruction à l'Unité entre frères ; le manque de sincérité de coeur augmente la Coupe de Dieu. Ils ont déchiré le Corps de Mon Fils, ils L'ont divisé, ils L'ont mutilé et L'ont paralysé.

Je vous rappelle à tous que c'est par Lui que vous avez tous, dans l'Unique Esprit, votre voie pour parvenir au Père ; et pourtant vous restez divisés sous le Nom de Mon Fils. Vous parlez d'Unité et de Paix et cependant vous tendez un filet pour ceux qui les pratiquent. Dieu ne peut pas être trompé, pas plus qu'Il n'est convaincu par vos arguments.

Le Royaume de Dieu n'est pas de simples paroles sur les lèvres. Le Royaume de Dieu est amour, paix, unité et foi dans les coeurs : c'est l'Eglise du Seigneur, unie en Une Seule à l'intérieur de vos coeurs.

Les clefs de l'Unité sont l'Amour et l'Humilité. Jésus ne vous a jamais poussés à vous diviser ; cette division dans Son Eglise n'était pas Son désir. J'implore Mes enfants de s'unir en coeurs et en voix et de rebâtir l'Eglise primitive de Mon Fils dans leurs coeurs ; Je dis l'Eglise primitive de Mon Fils parce que cette Eglise était construite sur l'Amour, la Simplicité, l'Humilité et la Foi.

Je n'entends pas par là que vous reconstruisiez un nouvel édifice ; J'entends par là que vous reconstruisiez un édifice à l'intérieur de vos coeurs ; J'entends que vous abattiez les vieilles briques qui sont à l'intérieur de vos coeurs, briques de désunion, d'intolérance, d'infidélité, de refus de pardonner, de manque d'amour, et que vous reconstruisiez l'Eglise de Mon Fils en vous réconciliant. Vous avez besoin d'une intense pauvreté de l'esprit et d'un débordement de richesse de générosité, et ce n'est que lorsque vous aurez compris qu'il vous faut plier que vous pourrez vous unir.

Aussi, Ma Vassula, joins-toi à Moi dans Ma prière, comme lorsque tu M'as vu prier tout à l'heure. Je suis avec toi, Mon enfant, profondément. Conforme-toi aux désirs de l'Amour. Jésus ne t'abandonnera jamais. Dans ton amour, sois unie à Lui dans un seul but :

Le glorifier.

Maintenant, Ma fille 9, comprends-tu pourquoi tu ne dois pas renoncer à moissonner avec Moi ? Continue à prier et bénis ceux qui te persécutent. Ton heure n'est pas encore venue, Ma colombe. Je serai gentil avec toi et tu seras aimée de Moi plus que jamais. N'essaie pas de comprendre ce qui est au-delà de ton pouvoir. Manie la faucille lorsque tu Me vois manier Ma Faucille. Ne traîne pas le pas ; suis-Moi en adoptant Mon allure. Si Je ralentis, ralentis aussi. Parle hardiment lorsque Je t'en donne le signal et garde le silence quand Je te regarde. Défends toujours la Vérité jusqu'à la mort. De temps en temps, tu seras critiquée de façon cinglante mais Je le permettrai juste assez pour que ton âme reste pure et docile. Sache que Je suis toujours à ton côté. Moissonne lorsque Je moissonne. Apprends à être patiente comme Je suis Patient. Sois très humble et effacée. Je t'ai confié Mes Intérêts 10 pour oeuvrer avec Moi à Mon côté et J'en ai également désigné d'autres pour joindre leurs services à cette oeuvre.

Vassula, Mon enfant, encore un petit peu, un très petit peu de temps et ton âme s'envolera vers Moi. Aussi, il n'y a aucune raison de te sentir abattue comme tu Me l'as dit. Tu n'as qu'à relever la tête et regarder Qui vient jusqu'à ta chambre, Qui soupe avec toi, Qui est ton Berger. Demande-Moi de te pardonner tes péchés afin que tu reçoives Ma Paix et que tu retrouves la joie. Dis à Mes enfants que bientôt, J'enverrai Mon Saint Esprit en pleine force pour vous paître et vous ramener dans le vrai Bercail pour y vivre une Vraie Vie en Moi votre Dieu.

 

 

26 septembre 1991

 

- Mes yeux sont toujours sur Toi, ô mon Dieu. Le secret de Tes confidences 11 est donné à ceux qui T'aiment et Te craignent.

Tu as tiré mon âme du gouffre
pour lui faire découvrir
les Richesses de Ton Sacré Coeur.
J'ai découvert
la Miséricorde dont ont parlé Tes prophètes.
J'ai découvert
l'Amour et la Douceur qu'ont goûté Tes disciples.
J'ai découvert
la Paix que Toi-même Tu nous as donnée.
Dans Ton Sacré Coeur,
Tu as permis à mon âme de découvrir
que la Souffrance est Divine
et que la Mortification est agréable à Tes Yeux.
Alors en mon âme est venue une brillante Lumière,
et comme un mélodieux bruissement de colombes,
j'ai entendu et senti un Souffle effleurer mon visage
et Tu m'as comblée de Tes Mystères.

 

- Goûte encore plus de Mes secrets, Mon enfant, en étant obéissante à Ma Loi ; baisse encore plus ta voix maintenant afin que tu entendes seulement la Mienne. Baisse ta tête afin que la Mienne puisse être vue. Abaisse-toi toi-même afin que Je puisse t'élever à Moi. Maintes fois, de ta propre lumière, tu scrutes les Secrets de Mon Sacré Coeur. Tu n'as qu'à Me demander, Mon enfant, et Je déverserai dans tes yeux Ma Lumière Transcendante et Elle remplira ton âme tout entière. Alors, Mon enfant, veille à ce que la lumière à l'intérieur de toi vienne bien de Moi.

Alors, alors seulement, Mon prêtre, comprendras-tu que Mes Oeuvres sont Sublimes, Glorieuses et Majestueuses. Alors seulement, Mon élève, comprendras-tu que Je désire de toi que tu comprennes pourquoi l'Humilité s'est permise d'être déshonorée, défigurée, méprisée et transpercée et a donné Sa Vie en rançon pour une multitude.

Je suis venu remuer votre amour et l'éveiller, tu vois ? Aussi, ne protège ta chair ni de la douleur ni de quelque mortification que ce soit. Permets au Sceau de ton Sauveur de s'imprimer sur ta chair ainsi que sur ton âme afin qu'une complète transformation soit opérée en toi. Alors, TOUT ce que ta nature rejette, récuse et regarde avec dédain te paraîtra Divin.

- Accorde-nous, Seigneur, que tout ce que Tu dis soit fait. Abaisse ma tête, abaisse-moi et abaisse ma voix. Je ne veux pas paraître les mains vides en Ta Présence. Non, je ne veux pas me retrouver en Ta Présence les mains vides. Et ces pensées humaines que ma nature trouve naturelles, déracine-les et brûle chacune d'entre-elles.

- Dévoue entièrement ton âme à Moi et reflète Ma Loi avant qu'Elle descende sur toi. N'oublie pas combien ta nature t'a réduite à un désert et à la désolation. Si tu Me le permets, Je te délivrerai de tes pensées humaines et Je les remplacerai par Mes Pensées, pour Me glorifier. Je te donnerai un coeur courageux, Ma petite, pour être capable de faire face à Mes opposants et pour résister à leurs contradictions. Je te donnerai une éloquence dans le discours, une endurance et une résistance aux menaces de tes persécuteurs qui sont aussi Mes persécuteurs. Je te donnerai le courage de supporter avec confiance. Tu es Ma semence et parce que la Moisson est prête, et que la récolte est prête à être fauchée, Je ne perds pas de temps, comme tu l'as remarqué. Je moissonne sans cesse pour en nourrir beaucoup qui sont sur le point de mourir. Alors, Ma bien-aimée, toi aussi " mets en oeuvre ta faucille et moissonne : le temps de la moisson est arrivé et la moisson de la terre est mûre " (Ap 14.13). Permets-Moi d'élargir l'espace de ton coeur, car maintenant, ton Ravisseur va te combler de Sa Connaissance et de Ses Confidences.

Je n'attends que de vous être gracieux à tous et de révéler à chacun d'entre-vous Mes Richesses, Ma Générosité et Mon Amour. Je vous dis tout cela aujourd'hui afin que Ma Parole aille de cette génération à la suivante. Et vous qui apprenez, à votre tour, vous enseignerez à vos propres enfants. S'ils écoutent et font ce que Je dis, leurs jours s'achèveront dans le bonheur. Aussi, tournez-vous vers Moi et louez Mes Oeuvres ; méditez Mes Merveilles.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

29 septembre 1991

Fête des Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël.

 

(Saint Michel :)

- Je t'aime, enfant de Dieu. Compte sur Moi.

 

(Le Seigneur :)

- Repose-toi dans Mon Coeur ; Moi le Seigneur Je te bénis. Viens, Mon Coeur est ton nid.

 

 

30 septembre 1991

 

- Je rends grâce à Ton Nom pour Ton Amour et Ta Miséricorde. Bien que je vive en un endroit où je suis entourée de persécuteurs, de faux témoins et d'insultes, Tu me tiens en vie, Tu me tiens debout. Tu remplis ma table et comme la plus tendre mère, Tu me nourris de Ta propre Main. O Seigneur, prends pitié de moi : souvent j'ai des ennuis plus que je n'en peux supporter et si je ne T'avais pas près de moi, je serai anéantie ! Je désire la paix complète entre frères.

- Je dis : la paix soit avec toi ! Lève-toi et appelle Mon serviteur 12 !

" Je suis le Seigneur de la Paix et non de la dissension, et Je t'ai offert Mon Coeur. Que personne ne soit trompé. Ceux qui persistent trop longtemps dans des rancunes, Je leur retirerai Mon Coeur et toutes les Faveurs que Je leur avais offertes si généreusement. A moins que Mon serviteur collabore avec amour et cesse de couver ce péché, Je te dis que Je retirerai toutes Mes Faveurs. Ne modèle jamais ta conduite sur celui qui divise.

Je te donne un Trésor d'Unité, plus fragile que jamais, apprends à protéger ce Trésor ".

 

 

(Plus tard.)

 

- Jésus ?

 

- Je Suis, Ma petite ; saturée par Moi, tu ne Me feras pas défaut. A ton côté, Je Suis et serai toujours. Bénis-Moi pour ceux qui ne le font jamais. Révèle-Moi sans peur, sans doute, et l'enfer ne prévaudra pas. Caresse-Moi, oui, regarde Mon Visage et dis :

 

" Jésus, je T'aime ;
Tu es ma Vie,
mon Sourire, mon Espérance,
ma Joie, mon Tout.
Sois béni ".

Viens, repose-toi dans Mon Coeur et permets-Moi de Me reposer dans le tien.

 

 

1er octobre 1991

 

(Aux pèlerins canadiens, 140 laïcs accompagnés de 9 prêtres, venus à Lens, Suisse, passer une semaine avec moi.)

 

- Dis-leur qu'aujourd'hui comme hier et toujours, Je les bénis. Que chaque oreille s'ouvre et entende ; que chaque coeur s'ouvre pour recevoir Ma Parole : tout ce que Je demande d'eux est l'amour, la fidélité et une prière continuelle. Je serai bientôt avec vous. Venez.

 

(Le soir.)

- Mon Seigneur, Tu es venu et Tu as ravivé mon âme
et depuis lors une nouvelle vie coule en moi
parce que ce torrent jaillit de Ton Propre Sanctuaire.
Vois-Tu Ton enfant, Seigneur ?
A nouveau en vie !
Tu m'as rachetée, Tu m'as relevée
et Tu m'as montré les profondeurs de Ton Amour.
Ton parfum m'a fascinée et Ta Beauté m'a laissée
à jamais éblouie et pendue à Toi.
Ta Tendresse et Ta Bienveillance
ont fait surgir une source en moi.
Béni soit Ton Nom pour toujours et à jamais !

En Toi, chaque race sera bénie,
et un jour, à la fin,
toutes les nations, unies en une seule, crieront :

" Béni soit celui Qui vient au Nom du Seigneur "
car comme la pluie permet à la terre de germer,
ainsi la rivière 13 de Ton Sanctuaire
irriguera Tes cités 14.

 

 

2 octobre 1991

(Aux pèlerins canadiens.)

- La paix soit avec vous. Que ce jour soit un jour de joie ! Bientôt, Mon Salut viendra ; aussi soyez préparés à Me recevoir. A côté de vous qui vous êtes déjà rassemblés sous Mon Nom, il y en a d'autres que Je vais rassembler. Demande à Mes enfants de méditer :

" Car Ton Créateur est Ton Epoux,
Yahvé Sabaoth est Son Nom "

(Is 54.5).

Qu'aujourd'hui, chacun M'appelle : Epoux.

Priez pour la paix du monde, priez pour Nos intentions.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

3 octobre 1991

 

(Durant la messe avec les pèlerins canadiens, Jésus m'a dit en locution : " Je t'ai envoyé Mes amis ".)

 

 

4 octobre 1991

 

(Pour les pèlerins canadiens.)

- Appuyez-vous sur Moi. Donnez-Moi tous vos soucis. Enfouissez-les tous dans Mon Coeur et Je les annihilerai. Bénissez-Moi comme Je vous bénis. Aimez-Moi comme Je vous aime.

Création ! Réalisez que tout ce que Je demande de vous est un retour d'amour. Je vous confère des bénédictions éternelles ! Aussi, aujourd'hui et chaque jour, placez en Moi votre confiance. Puisez des Puits de Mon Coeur et Je vous comblerai, vous revêtant de Ma splendeur. Je connais vos épreuves et votre extrême pauvreté. Aussi, ne soyez pas effrayés de venir à Moi tels que vous êtes.

La pauvreté Me fascine.

Accueillez-Moi comme Je vous accueille. Allez en paix et soyez les témoins de Celui Qui vous aime plus que nul autre ; soyez les témoins de Celui Qui vous a offert Son Sacré Coeur.

Ι Χ Θ Υ Σ  >

 

 

5 octobre 1991

 

(Aux pèlerins canadiens.)

- La paix soit avec vous. Restaurez Ma Maison.

Je vous envoie comme des agneaux parmi les loups mais n'ayez pas peur : Je Suis est avec vous. Embellissez Ma Maison par votre dévotion à Mon Sacré Coeur et au Coeur Immaculé de votre Mère.

Je vous bénis tous, laissant le Soupir de Mon Amour sur vos fronts.

Ι Χ Θ Υ Σ  

 

 

VOIR CAHIER SUIVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 1. C'est-à-dire : ô génération !

 2. C'est-à-dire : nous, qui sommes les " cités " de Dieu.

 3. La Fin des Temps n'est PAS la fin du monde ; c'est la fin d'une époque.

 4. C'est-à-dire dans leur âme.

 5. Jésus m'a fait comprendre qu'il s'agit particulièrement des avortements.

 6. C'est-à-dire la Sainte Communion (allusion à Dn 8.11-12).

 7. J'espérais n'avoir plus besoin d'aller dans les nations, d'être présente pour témoigner. J'espérais que mon Père consente à mes désirs : rester chez moi à méditer, à L'aimer, à Le rencontrer par l'écriture ; rencontrer Jésus dans la Sainte Eucharistie et éviter les foules.

 8. C'est-à-dire ces jours prochains.

 9. C'est à nouveau la Voix du Père.

 10. J'ai entendu aussi : " Mon Ministère ".

 11. C'est-à-dire : l'intimité avec Dieu.

 12. Message pour une âme.

 13. Le Saint Esprit.

 14. Nos âmes.