Vassula à Chypre
du 9 au 11 février 2010
compte-rendu par Gethsemane Vlasserou

 

Un jour de janvier 2010 à Athènes, alors que Vassula nous parlait, elle fit soudain la remarque qu’elle n’avait jamais encore été invitée à témoigner à Chypre.
Ce qui est extraordinaire, c’est que, pendant qu’elle parlait, le téléphone sonna. C’était un appel de Chypre ! C’était une journaliste d’une chaîne de télévision en vogue qui voulait inviter Vassula à venir à Nicosie pour témoigner à la télévision de son expérience avec Dieu. Vous pouvez imaginer l’expression de nos visages, car nous sentions que le Ciel avait murmuré le nom de «Chypre» à l’oreille de Vassula.

Chypre est la troisième plus grande île de la Méditerranée, tout à l’est, à la jonction de trois continents.
Du 4e au 12e siècle, elle faisait partie de l’Empire romain d’orient, appelé plus tard Empire Byzantin. Chypre possède sa propre civilisation et sa propre histoire qui comprend invasions, croisades, destructions et souffrances.

Les apôtres Paul et Barnabé vinrent à Chypre en compagnie de St Marc l’évangéliste durant la première mission de St Paul en l’an 45 (cf. Actes 13.5). Selon la tradition locale, à Paphos, St Paul fut flagellé 39 fois, mais le christianisme fut prêché en présence du gouverneur romain, qui accepta la nouvelle religion. Chypre devint ainsi le premier pays du monde à être gouverné par un chrétien. Par ailleurs, l’apôtre Barnabé, chypriote issu d’une riche famille juive (cf. Actes 4.36), est considéré comme le fondateur de l’Eglise de Chypre et est vénéré comme son premier archevêque.

La veille de notre départ pour Chypre, la directrice de production de l’émission rappela pour dire qu’ils devaient reporter à mi-avril l’interview de Vassula. C’était vraiment frustrant, et j’étais sur le point d’annuler mon billet d’avion, lorsque Vassula appela pour me dire de n’en rien faire. Puisqu’il y avait à Chypre des gens qui connaissaient la Vraie Vie en Dieu et qui se réjouissaient de rencontrer Vassula, cela valait la peine d’y aller, rien que pour eux. Le jour même, nous partions donc pour Chypre selon notre programme et, le mardi 9 février au soir, nous atterrissions à Larnaka. Nous y étions accueillies par trois de mes amis familiers avec la Vraie Vie en Dieu et qui rencontraient Vassula pour la première fois, et dont la joie était visible. De l’aéroport de Larnaka, nous avons été conduites à Nicosie, la capitale de Chypre.

Le lendemain matin mercredi 10 février, j’appelais la directrice de production de l’émission pour l’informer que Vassula était quand même venue à Chypre pour y rencontrer le groupe des familiers de la Vraie Vie en Dieu. Bien que très surprise, elle demanda sans hésiter si Vassula accepterait d’accorder une demi-heure d’interview pour son émission, si elle envoyait à l’hôtel une journaliste accompagné d’un cameraman. Après hésitation, Vassula accepta.

Arrivée avec un jeune cameraman, la journaliste interviewa Vassula durant 45 minutes, soit plus que nous n’avions pensé. Vassula parla de l’appel de Dieu, et leur fit un résumé de toute sa mission. La journaliste lui demanda ce qui l’avait amenée à Chypre. Vassula répondit que Dieu n’oublie personne, et même si Chypre arrive tard dans la liste des pays qu’elle a visités, Chypre n’est pas oubliée par Dieu. Elle dit que « le Christ est venu par amour pour nous pour nous demander des choses simples : nous souvenir de Sa Présence, L’aimer, nous aimer les uns les autres, et nous examiner nous-mêmes et nous repentir ; l’amour est la clé du Ciel, et ce message est pour toute l’humanité ; ceux qui veulent entendre entendront. » Le cameraman, grand et solide jeune homme d’allure athlétique, fut visiblement touché et, plus tard, après l’interview, confessa qu’il devait faire quelque chose pour changer sa manière de vivre. Avant de quitter Vassula, l’interviewer et le cameraman empreints de crainte de Dieu acceptèrent volontiers les livres de la Vraie Vie en Dieu que nous avions amenés, et ils nous dirent qu’ils les liraient.

Consultant nos montres, nous avons réalisé qu’il était déjà quatre heures de l’après-midi et que nous n’avions plus le temps de nous accorder une collation ou une pause. Vassula et moi nous sommes donc rendues en toute hâte pour rejoindre au salon de l’hôtel les cypriotes venus rencontrer Vassula, environ 25 personnes de différentes confessions chrétiennes. Ils étaient venus de différentes régions de Chypre : de Paphos, de Nicosie, de Larnaka, et de Limassol et, pleins de joie et d’enthousiasme de cette occasion de rencontrer Vassula personnellement, ils témoignèrent combien l’étude de la Vraie Vie en Dieu avait changé leurs vies. Ils exprimèrent leur gratitude à la messagère du Seigneur d’être venue visiter leur pays troublé. Vassula leur dit qu’ils devaient la considérer comme un facteur venu leur apporter une lettre d’amour du Seigneur. «Le Seigneur ne néglige personne», dit-elle, «Il vient toujours, même si vous devez attendre longtemps ; finalement, Il vient.»

Beaucoup de questions furent posées à Vassula, auxquelles elle répondit patiemment; les questions avaient trait à son charisme prophétique, au discernement, à la manière par laquelle son ange gardien Daniel l’a approchée, etc. Quelqu’un lui demanda alors s’il y avait un message particulier pour Chypre. Elle demanda : « ma présence avec vous, vous apportant les messages de la Vraie Vie en Dieu n’est-elle pas, en soi, un message suffisant pour vous ? » Elle leur dit que la miséricorde du Seigneur est sans limite, et que Son but est d’attirer toutes les âmes dans Son Coeur. Ses paroles apaisantes venues du plus profond de son cœur, répondant à la soif des personnes présentes, furent acceptées avec reconnaissance.  Le Seigneur avait également Son plan pour Chypre. Cela me rappela Son message où Il dit à Vassula : « Fais résonner Ma Voix jusqu'aux extrémités de cette terre ; que chacun entende et apprenne que Je suis un Dieu de tendresse et de miséricorde. [...] Mon Chant d'Amour pour vous est Mon don pour vous donner plus de compréhension et pour vous attirer vers Moi, afin que vous parveniez à Me connaître comme votre Père. [...] Soyez bénis, vous tous qui êtes venus en Mon Nom dans ce rassemblement, et soyez un comme Nous sommes Un dans Notre Unicité. » (5 juin 1997)

Nous avons été frappées à quel point ce petit groupe était attentif et, même si Vassula était restée avec eux toute la nuit, aucun ne serait parti, tant ils étaient avides d’écouter Vassula raconter son expérience avec Dieu. A leur tour, ils partagèrent avec Vassula leurs expériences et comment ils avaient découvert la Vraie Vie en Dieu. Dieu avait approché chacun d’eux d’une manière différente. Une dame anglaise vivant à Chypre avait entendu parler de la Vraie Vie en Dieu à Damas, un prêtre, au début des années 90. Une autre dame avait trouvé les livres de la Vraie Vie en Dieu dans une librairie en Pologne, et avait joint un groupe de la Vraie Vie en Dieu dès son retour en Grèce. D’autres avaient découvert la Vraie Vie en Dieu en surfant sur l’Internet…

Vassula leur expliqua de quelles différentes manières l’on peut diffuser la Vraie Vie en Dieu. Un des moyens est de fonder un groupe de prière. S’ils le veulent, nous pouvons leur envoyer à Chypre une ou deux personnes de nos groupes de prière de Grèce, qui leur montreraient avec joie comment créer des groupes. Ils montrèrent avec joie leur vif intérêt. Vassula leur promit qu’elle reviendrait à eux lorsque, avec l’aide des gens de Grèce, ils auront organisé pour elle une grande réunion. Il était tard et aucun ne donnait l’impression de vouloir partir. Alors Vassula dut leur dire que nous n’avions rien mangé ni bu depuis notre petit déjeuner et que, bien que nous appréciions leur compagnie et serions heureuses de rester encore plus longtemps, Vassula et moi avions besoin d’aller dîner et de nous reposer. Vassula leur fit comprendre que cette rencontre n’était pas pour Chypre la fin mais seulement un début. Nous leur avons offert à tous les livres de la Vraie Vie en Dieu, en leur indiquant dans quelles librairies ils sont disponibles.

Quelques jours après être rentrée en Grèce, je reçus un appel téléphonique de Chypre. C’était la coordonnatrice des  émissions de télévision. Elle avait examiné l’interview de Vassula et, enthousiaste, elle cherchait à atteindre Vassula pour lui demander de retourner immédiatement à Chypre ! Je lui répondis que Vassula était en train de partir pour la Suisse, mais que j’allais lui en parler immédiatement. Vassula accepta de retourner à Chypre mercredi 3 mars, dès son retour de Suisse. Tout fut alors préparé pour ce nouveau voyage.

Mais cela ne se passa pas comme prévu. Nous avions nos billets d’avion et nos réservations d’hôtel. Lorsque, venue d’Athènes, j’ai rejoint Vassula chez elle à Rhodes en vue de l’accompagner à Chypre, j’ai reçu un appel téléphonique de la station de télévision de Chypre pour nous dire qu’ils avaient annulé tout le projet d’émission ! Bien que Vassula n’ait pas exprimé d’émotion, elle et moi étions toutes deux abasourdies. La raison de l’annulation était que la journaliste qui avait interviewé Vassula était violemment persécutée et avait reçu des menaces de mort : on promettait de la tuer si elle continuait ses émissions religieuses et sa promotion de la spiritualité. Ces menaces de mort survenaient après qu’elle ait invité un théologien orthodoxe à parler du jeûne et de sa signification puisque nous étions en temps de Carême. C’était une excellente émission, et c’est juste après que vinrent ces menaces de personnes se présentant d’un mouvement athée. Réunie, la direction de la chaîne de télévision, décida qu’il était beaucoup trop risqué de faire venir Vassula quelques jours seulement après ces menaces. Ils décidèrent donc de suspendre toutes leurs émissions religieuses. Avec d’infinies excuses, ils nous demandèrent de comprendre quels risques cela leur faisait courir.

Nous avons appris que, peu auparavant, le directeur de la station de télévision avait été exécuté par quatre tueurs, engagés par une collaboratrice qui n’avait pas obtenu de ce directeur la promotion qu’elle visait. C’est donc ce drame encore tout  récent qui a amené la direction de la station de télévision à opter pour la prudence.

Manifestement, Satan voulait empêcher que les messages de la Vraie Vie en Dieu soient diffusés à Chypre. Mais Vassula nous assura que Dieu prévaudrait. Elle dit qu’elle allait, comme promis, envoyer des gens à Chypre pour y créer des groupes de prière et y organiser une réunion publique.

Nous avons appelé le groupe de Chypre pour les informer que l’émission de télévision était annulée, leur en expliquant les raisons. Ils étaient extrêmement déçus et contrariés. Ils avaient l’intention d’insister auprès de la chaîne de télévision pour qu’elle réinsère Vassula dans ses émissions.

Evangéliser en ces temps où Satan déchaîne sa haine n’est pas une tâche facile. Nous sommes pleinement conscients d’être dans une bataille spirituelle entre le mal et le bien, et que nous sommes de temps en temps mis à l’épreuve. Nous avons appris, avec la grâce de Dieu, que nous ne devons jamais nous décourager lorsque mis à l’épreuve, menacés, attaqués et persécutés ; nous ne devons jamais perdre la paix que le Seigneur nous a donnée ; nous ne devons jamais abandonner non plus, mais toujours espérer. L’espérance nous rend plus forts dans notre foi en Dieu. Les menaces nous rendent plus persévérants, parce que nous croyons que Dieu est à notre côté et avec nous. Nous savons que sans Dieu, nous ne sommes rien et ne pouvons rien faire par nous-mêmes, mais que de grandes choses peuvent être accomplies en étant avec Dieu, spécialement en comptant sur Sa force.

En Christ

Gethsemane Vlasserou
 
RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE
Mise en page : 2010-03-15 18:15
Association La Vraie Vie en Dieu - Suisse
tlig-ch@tlig.org

INFORMATIONS
PAGE PRECEDENTE